01/12/2008

Ratatat @ La Cave aux Poètes

Ratatat c'est un peu la musique de ma vie. La parfaite bande son pour tout ce que tu dois faire dans une journée. Mais Ratatat je croyais que ça resterait le groupe que je ne pourrais jamais voir à moins de me lancer dans un festival uber cher. Pantiero pour te dire. Tu regardes les vidéos, la masse de gens les bras en l'air tu jalouses à mort. Et puis toi tu te rammènes et tu vas les voir dans une cave et là tu te dis "MOUARF MOUARF MOUARF".

Mercredi dernier donc, Ratatat à la Cave aux Poètes à Roubaix. Entreprise périlleuse pour y aller mais lieu atypique. Dans une sorte d'impasse, des batiments en briques rouges, un petit escalier, hop tu arrives, tu expliques tu as gagné des places blah blah blah, tu crois un Ratatat tout en barbe et en cheveux, tu fais un premier "oh". Avec le Mec Sympa et Audrey on rentre discret dans la salle, on se regarde à la recherche d'une porte nous emmenant vers la scène. Ne trouvant pas on demande à quelqu'un qui nous sort alors la phrase choc "ben la scène est là". On regarde un peu partout et on voit en effet une "scène" de 3cm de hauteur. Laisse moi te dire que j'étais bien surprise. Plafond bas et scène inexistante ça sentait le concert underground que tu ne feras jamais disons à New York.
Première partie, Terminus, groupe un peu expérimental electro français. Pas mauvais style M83 ce qui peut réjouir son hans, mais le hans était surtout dehors à ce moment là, donc en fait je ne peux pas trop en parler. Je n'ai vu que trois chansons. Le public avait l'air d'accrocher en tout cas. Et pas que parce que la chanteuse était du genre très jolie.



Arrivent donc ensuite les Ratatat en duo. Pas de mec au clavier cette fois ci. Une toile blanche tendue derrière eux sert d'écran pour de droles de vidéos. Des oiseaux qui se retournent brusquement pour te regarder ou des choses du même accabit, ça fait flipper légèrement la frange. Le Barbu était comme fou manière guitar hero. Vas y que je me penche en arrière comme Néo dans Matrix, que jte tourne mes cheveux manière heavy metal. Le son est parfait, pas de fausses notes. Les gens tappent au plafond. Poussent des petits cris de betes pendant wildcat (étirée à l'infini j'ai savouré tu peux pas imaginer). Tout a été parfaitement interprété, une énergie communicative, une bonne humeur dans la salle. Bref. En une semaine de temps, passé de Bercy avec Kanye West à la cave aux poètes avec Ratatat me semble complètement fou.


2 commentaires:

Y. a dit…

j'ai envie de dire lol la pantiero c'est a 500m de chez moi et je peux jamais y aller : D

En tout cas, ratatat c'est du bon.

le bisou

Robin a dit…

C'est marrant pasque j'y étais aussi, mais j'ai pas du tout eu la même impression que toi. Certes, c'était bien, mais je m'attendais tellement au concert de ma vie... Je sais pas, j'ai l'impression que Ratatat ça reste un groupe à écouter, mais pas à voir... (et puis le fait d'être ratatiné (mauvaise blague) sur la scène sous le clavier, et donc de voir toutes les petites imperfections de chacun des deux n'a peut-être pas aidé non plus...)

Enfin voilà, bonne continuation !

(=