05/08/2008

Metronomy - Nights Out



Au rayon des bonnes surprises de l'été que l'on attendait pas forcément, se trouve le second album de Metronomy. Même si leur surpuissant Radio Ladio reste l'un des morceaux cultes de mon année, je doutais de la capacité du groupe à faire un album de ce calibre. Je m'étais mise la mouffle entière dans l'oeil.

Nights Out m'a laissé la même impression que celui des Klaxons. Le groupe aurait pu tomber dans un long copier coller de leur tube sans chercher à se réinventer mais l'album surprend dès le premier titre. Une intro profonde voire triste qui glisse doucement dans l'électro. C'est un peu comme rentrer dans une eau froide. Le corps doit d'abord s'habituer à la sensation glacée qui s'empare de lui. Puis une fois que l'on y est on s'y sent bien. Pour dire vrai je réécoute en ce moment même l'album en tentant de trouver les mots justes pour vous donner envie d'y jetter une oreille attentive. Mais je peine à décrire ce que je ressens. Nights Out donne dix mille images à la secondes dans la tête. Des corps qui en aspirent d'autres, des chorés de folie, des histoires tristes, des yeux grands ouverts, des voitures lancées à grande vitesse sur l'autoroute, des lumières fuyantes. Clipesque au possible. Je vous dirais que My Heart Rate Rapid me fout dans un état pas possible. Cette batterie seule, complètement folle au début, vingt secondes plus tard un autre bruit, une drôle de voix, une montée en puissance et une espèce de transe s'ensuit. Après ça se poursuit en grand moment de jump dans la pièce en tournant sur soi et une envie frénétique de donner un grand coup sur la batterie dès que la pression monte. C'est totalement primitif. Je ne l'explique pas. Parfois il y a même des moments de pop version 2008 avec Heartbreaker ou A Thing For Me. Avec des histoires de filles qui aiment des garçons, des histoires de déceptions, des choses parfaitement post adolescence. Ou encore des instants de bravoure épique avec le morceau On The Motorway. Tu n'auras pas assez de tes deux pieds pour danser.


3 commentaires:

Dick G. a dit…

Ah mon Hans toujours à la page. Ca tombe bien parce que hier soir (ce matin?) j'ai vu le clip de Heartbreaker sur MTV Pulse (c'est frais) et j'me suis dit que je voulais vraiment avoir cette chanson en ma possesion. Mon souhait a été entendu apparement par une force suprême ou juste par toi en fait.
Toi même tu sais l'amitié que je te portes.
amour et fleur de lys

axeley a dit…

Juste pour te dire que cet album m'a fait exactement le même effet : ca bouge, saute, ralenti, pousse, retiens....enfin quelque chose de vraiment intense.
Ce commentaire est pratiquement inutile mais ca m'a fait plaisir que quelqu'un ai le même sentiment.
Ps: J'adore Dance in the dark de the proxy donc merci beaucoup(en retard)^^

felix a dit…

Merde mais je me lasserai jamais de hearbreaker, je l'avais mise sur mon facebook et à chaque fois que j'y suis je l'écoute ^^
Bon, sinon tu penses quoi de leurs remix (dispo sur axeley) ? Dis moi que tu les trouve pourris aussi !